Sukkwan Island de David Vann

Chronique de Maggy

Quelle noirceur que ce roman de David Vann !

Sukkwan Island débute un peu à la manière d’une aventure: un père divorcé emmène son fils de treize ans vivre pendant un an sur une île déserte, au sud de l’Alaska. Mais voilà, le père est dépressif, névrosé, maladivement narcissique… et son fils n’est que la béquille sur laquelle il espère s’appuyer pour reprendre sa vie en main.
Rien ne se déroulera comme prévu, ni pour l’un ni pour l’autre. Aucun d’eux ne trouvera ce qu’il était venu chercher, consciemment ou pas. Et plus le roman avance, et plus le lecteur est entraîné dans les méandres pourris du cerveau de ce père de famille à la dérive.

Si la nausée soulève parfois le coeur du lecteur, c’est que David Vann a pris le temps de peaufiner son ouvrage, d’utiliser les bons mécanismes de narration pour nous entraîner dans les bas-fonds d’une âme torturée. D’un point de vue littéraire, 
Sukkwan Island est une très belle réussite; d’ailleurs récompensée par la prix Médicis étranger en 2010.
Par contre, le récit en lui-même est tellement dérangeant, suivre ce père de famille dans l’auto-apitoiement constant alors que le monde s’effondre autour de lui est tellement éprouvant, qu’on ne ressort pas indemne de cette lecture. Ça laisse un goût amer, une envie que ça se termine vite, à défaut que ça ne se termine bien…

Cette lecture valide :

À propos du livre

  • Résumé : «Le monde à l’origine était un vaste champ et la Terre était plate. Les animaux de toutes espèces arpentaient cette prairie et n’avaient pas de noms, les grandes créatures mangeaient les petites et personne n’y voyait rien à redire. Puis l’homme est arrivé, il avançait courbé aux confins du monde, poilu, imbécile et faible, et il s’est multiplié, il est devenu si envahissant, si tordu et meurtrier à force d’attendre que la Terre s’est mise à se déformer.» Une île sauvage de l’Alaska, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C’est dans ce décor que Jim emmène son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d’échecs, il voit là l’occasion d’un nouveau départ. Mais le séjour se transforme vite en cauchemar… Sukkwan Island est une histoire au suspense insoutenable, une expérience littéraire inoubliable. Une île sauvage de l’Alaska, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C’est dans ce décor que Jim emmène son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Mais le séjour se transforme vite en cauchemar… Une histoire au suspense insoutenable, une expérience littéraire inoubliable.
  • Roman de 240 pagesse le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Maggy . Ce titre est dans ma PAL depuis quelques temps. Il semble que le récit soit difficile à supporter. J’attendrai d’être dans le bon état d’esprit 😉

2 commentaires sur “Sukkwan Island de David Vann

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s