PAKH’M de Hugues Alexan

Chronique de Maggy

Nous sommes à des siècles, voire des millénaires de notre époque. L’Homme est enfin parvenu à détruire la Nature qui assure la survie et s’est réfugié sous l’océan, y recréant une civilisation très proche de ce qu’il a toujours connu. Et un jour, un cadavre d’une espèce de singe jusqu’alors inconnue laisse penser que la vie à la surface est à nouveau possible. Une délégation d’une dizaines d’experts remonte donc à l’air libre pour tenter de percer le mystère.

Pakh’m n’est pas un roman de science-fiction au sens strict. Bien entendu, il se déroule dans une époque qu’aucun d’entre nous ne connaîtra jamais mais ce qui fait la force du roman, c’est son approche quelque peu philosophique de la vie, de l’évolution et du sens de tout cela.

Hugues Alexan s’est fait plaisir tout en ne déployant pas une audace immense en nous présentant les viques (sortes d’écran PC sans matière), des gourdes auto-aseptisables, des chapeaux de randonneurs qui se transforment en tentes d’un simple clic, la généralisation des hologrammes… Mais un belge ne se reniant pas, il semble que dans ce lointain futur la bière et le chocolat continuent d’exister!

Pakh’m nous propose une nouvelle approche de l’évolution de la flore et de la faune dont l’homme fait partie. Et à travers le récit de ce nouveau « recommencement », Alexan pose la question de l’importance du savoir, de l’utilité de la guerre, de la place des personnes âgées dans la société, de l’intérêt des croyances et autres religions… Et c’est là que réside l’essence même du roman. Imperceptiblement, l’auteur distille des informations qui incitent le lecteur à s’interroger presque inconsciemment sur le sens de sa propre vie et de ses choix.

Hugues Alexan ne fait pas l’erreur de nous proposer une société qui représenterait son propre idéal. Il se contente de nous narrer la possibilité d’une autre approche, tout en n’oubliant pas, à travers les protagonistes, de mettre en lumière les avantages et les inconvénients de chaque option. Tout cela avec une écriture simple et précise, sur la trame d’une histoire attractive.

Pakh’m est donc un roman d’aventure; mais ce n’est pas toujours l’aventure que l’on pense que le lecteur vivra.

Un grand merci aux organisateurs de la chasse aux livres de Namur qui m’ont permis de découvrir cette petite pépite. »

Cette lecture valide :

La lettre A du Défi Abécédaire

A propos du livre :

  • Résumé : Dans un monde où la nature a repris ses droits, l’humanité vit dans des stations sous-marines. Les guerres et la pollution ont eu raison de la vie sur terre. Mais, suite à un banal incident impliquant une bouche de captage d’eau de mer, Jonatan Jonas et d’autres scientifiques sont envoyés en mission sur le continent afin de déterminer les conditions d’un possible retour de l’homme sur terre.

Roman de 232 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Maggy. Et hop ! Dans ma LAL 😉

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s