Amun

Chronique de Amélie

Comme vous le savez, la culture amérindienne est basée sur la transmission orale : cet ouvrage l’illustre parfaitement. En l’ouvrant vous entendrez 10 voix singulières. Certaines s’ouvriront à vous sur le ton de la confidence au travers d’un journal ou de lettres, d’autres auront la saveur d’un conte raconté au coin d’un feu hivernal, ou peut-être aurez-vous l’impression que votre copine québécoise vous déballe son coeur et ses tripes au téléphone (le rendu auditif à la lecture est assez exceptionnel dans certaines et l’éditeur a eu le bon goût de ne rien modifier dans l’édition française).
Une pluralité de tons, donc, qui donne à penser de manières différentes l’héritage des premières nations. Tradition et modernité, métissage, nomadisme ou vie citadine, adoption, crise identitaire et communauté, racisme, statut, de nombreux thèmes sont abordés dans un tissu d’histoires qui ne se rejoignent que par leur extrême sensibilité à l’autre, à soi, aux croyances et à la nature. Un instinct de la chair traduit en mots. Car ce que vous murmurent ou vous crient toutes ces voix c’est qu’elles existent de toutes leurs forces, qu’elles écoutent avec acuité et qu’elles observent le monde d’un oeil aiguisé, le ressentent pour mieux s’en faire l’écho.»


Cette lecture valide :

La consigne n°56 du défi Les Déductions élémentaires

A propos du livre :

Résumé :Au-delà de leur origine innue, huronne-wendate, métisse ou crie, les dix auteur·e·s francophones de ce recueil, dirigé par le journaliste et écrivain Michel Jean, ont en commun la même volonté : se réunir – amun, en langue innue, signifie « rassemblement » – pour qu’on accède, le temps d’une nouvelle, à des mondes inconnus de la plupart d’entre nous. Quel que soit le chemin fictionnel emprunté, ces nouvelles sont la preuve que les cultures autochtones sont bel et bien vivantes, malgré les offenses qu’elles ont subies – et subissent encore. Sur la plage de sable clair se distingue toujours nettement la poignée de terre rouge.

Recueil de nouvelles de 165 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Amélie. Ce recueil semble passionnant 🤗

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s