L’héritage des espions de John le Carré

Chronique de Ranine

Un roman complexe, qui passe des années 1960 au présent. Un ancien espion est mis sur la sellette par son ancien service. Mensonges, faux semblant, demi-vérité. Le passé rattrape le présent.
C’est difficile à suivre mais c’est passionnant. J’ai envie de lire cet auteur à nouveau avec L’espion qui venait du froid qui apparemment raconte toute l’histoire de cet héritage des espions.

Cette lecture valide :

La consigne n°15 du défi Les Expressions gourmandes

A propos du livre :

Résumé : Alors qu’il coule une retraite tranquille, Peter Guillam, ex membre au service de Sa Majesté est rattrapé par une ancienne affaire d’espionnage. Interrogé par les nouveaux maîtres du Service, une génération qui n’a que faire des luttes menées jadis par les Occidentaux contre le bloc communiste, que peut dire Guillam pour sa défense ? Les intérêts supérieurs des années 1960 sont-ils audibles aujourd’hui ? Deux conceptions du renseignement s’affrontent. Né en 1931, John le Carré a enseigné à Eton et a brièvement travaillé pour les services de renseignement britanniques durant la guerre froide. Depuis plus de cinquante ans il se consacre à l’écriture et partage sa vie entre Londres et les Cornouailles. Traduit de l’anglais par Isabelle Perrin « Un livre rare, dont la lecture change notre vision du monde. Implacable, profondément subtil, superbe. » William Boyd, The New Statesman

Roman de 360 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Ranine. J’avoue avoir déjà buté sur un roman de cet auteur. Il faudra que je réessaie. Ton enthousiasme est convaincant 🤗

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s