Les enfants perdus de Saint-Margareth d’Emily Gunnis

Chronique de Laehb

 Ce roman m’a bouleversée et rappelé le documentaire « les enfants perdus d’Angleterre » sur les conséquences désastreuses du Children Act, un véritable scandale, une honte. Il est bien connu que les grossesses sont uniquement du fait des femmes et ne concernent en aucun cas les hommes, bien contents que ce genre de couvents / institutions les débarrassent des maîtresses gênantes, même si pour cela elles devaient subir les pires violences. Bien souvent, malheureusement, la réalité dépasse la fiction et ce roman est inspiré de faits réels, plus répandus en Irlande mais ayant existé aussi en Angleterre.
C’est un très beau roman qui combine enquête au présent, riche en rebondissements et suspense, et témoignage dans les années 50/60 du quotidien horrible de ces pauvres filles mères privées de leur bébé, de leur nom, de toute humanité.
Une lecture émouvante et captivante.

Cette lecture valide :

La consigne n°11 du défi La Pluie de mots

A propos du livre :

Résumé :

Des lettres bouleversantes. 
Une jeune femme enfermée. 
Un mystère à résoudre. 

1956. Ivy Jenkins s’apprête à donner naissance à son premier enfant. Mais la société puritaine britannique des années 1950 ne lui permettra pas de profiter de ce bonheur. Abandonnée par son amant, répudiée par sa famille, elle est internée de force à St. Margaret, un couvent pour mères célibataires.  Très rapidement, l’institution la sépare de son bébé. 2017. Samantha Harper, une jeune journaliste, tombe sur  des lettres déchirantes qui révèlent les terribles conditions  de détention d’Ivy Jenkins à St. Margaret. Au fil de ses recherches, elle découvre une série de morts suspectes. Alors que le couvent est sur le point d’être démoli, il ne lui reste plus que quelques heures pour faire éclater la vérité. Avant qu’elle ne soit ensevelie à jamais…

Un premier roman suffocant, inspiré de faits réels, qui mêle avec brio mystère et suspense. Aussi émouvant que dérangeant, Les Enfants perdus de St. Margaret s’est déjà vendu à plus  de 350 000 exemplaires dans le monde.

« On vous garantit des montagnes russes émotionnelles. » My Weekly
« Quelle lecture enchanteresse, déchirante, magnifiquement écrite et intense ! Ce livre m’a apporté tout ce que j’ai toujours recherché dans un roman, et plus encore. » The Writing Garnet 

Roman de 448 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Laehb. Il est important de ne pas oublier pour espérer ne pas recommencer 🤔

Avec cette lecture, je conseille le thé Pomme Juteuse de Fruit-tea (code PROMO sur la page Les Partenariats)

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s