Des nouvelles du monde de Paulette Jiles

Chronique d’Amélie

Johanna a été capturée très jeune par des indiens Kiowas. Sa mère, son père et sa soeur ont tous étés massacrés sous ses yeux. Pourtant, quelques années plus tard alors que le Capitaine Kidd, soixante-et-onze ans, est chargé de l’escorter à travers le Texas pour rejoindre son oncle et sa tante, Johanna, que les Kiowas ont élevée comme l’une des leurs, est devenue une indienne à part entière. Elle ne rêve que de s’enfuir pour retrouver la vie nomade qui était la sienne et sa nouvelle famille à laquelle elle a également été arrachée.
Paulette Jiles s’est appuyée, pour écrire son roman, sur l’étude psychologique des enfants enlevés au Texas et notamment sur l’ouvrage de Scott Zeach « The Captured ». Le rendu est à la fois crédible et émouvant.
Un western est une promesse d’aventure et à cet égard le pari est tenu. De ville en ville, le Capitaine Kidd gagne de quoi poursuivre son périple en permettant aux habitants de quitter ponctuellement leur quotidien, tandis qu’il leur lit des articles de journaux offrant des nouvelles d’endroits lointains.
Avec eux, nous sommes propulsés sur une route parsemée d’embûches et d’écueils de toutes sortes, un panorama complet du Texas des années 1870, de ses villes, de ses paysages changeants, de ses moeurs et de ses conflits. Chaque chapitre semble être un nouvel épisode que l’on a hâte de vivre à leurs côtés.
Mais la vraie valeur ajoutée de ce livre est l’immense tendresse qui s’en dégage. Intrépidité et sagesse s’entremêlent dans une touchante histoire où ces deux êtres aux mondes et aux âges totalement dissemblables s’apprivoisent dans l’adversité.  

Cette lecture valide :

La consigne n°20 du défi Les Expressions gourmandes

A propos du livre :

Résumé : Hiver 1870. Le capitaine Kyle Kidd parcourt le Texas et lit à voix haute des articles de journaux devant un public avide de nouvelles du monde. Un soir, à Wichita Falls, on lui propose de ramener une petite fille chez elle près de San Antonio. Ses parents ont été tués quatre ans plus tôt par les Kiowas, qui ont épargné et élevé Johanna comme une des leurs. Le vieil homme, veuf, accepte en échange d’une pièce d’or, mais sait qu’il lui faudra apprivoiser cette enfant sauvage qui guette la première occasion de s’échapper. Ainsi commence un voyage splendide et périlleux, aux allures de western. Dans ces terres vierges où la loi n’engage que ceux qui la respectent, ces deux solitaires en marge du monde vont tisser un lien précieux qui fera leur force.

Roman de 288 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Amélie. A découvrir 🤗

Avec cette lecture, je conseille le thé Raspberry Boom de Fruit-tea (code PROMO sur la page Les Partenariats)

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s