JEUX LIT AVEC SALLY : Complot de Nicolas Beuglet

C’était une des lectures communes du mois de février

Nous étions quatre lectrices à partager nos impressions

Un archipel isolé au nord de la Norvège, battu par les vents. Et, au bord de la falaise, le corps d’une femme. Les blessures qui déchirent sa chair semblent être autant de symboles mystérieux. Quand l’inspectrice Sarah Geringën, escortée par les Forces spéciales, apprend l’identité de la victime, c’est le choc. Le cadavre est celui de la Première ministre. Qui en voulait à la chef de gouvernement ? Sarah, très vite, le pressent : la scène du crime signe le début d’une terrifiante série meurtrière. Dans son enquête, curieusement, quelqu’un semble toujours la devancer. Comme si cette ombre pouvait lire dans ses pensées. Le soupçon d’un complot implacable qui accompagne chacun de ses pas…  » Envoûtant.  » Michel Primault – Femme actuelle  » Un thriller féministe et haletant.  » Adeline Fleury – Le Parisien

Roman de 576 pagesSe le procurer

Chronique de Maggy

Sarah Geringën croyait s’être trouvé un havre de paix en achetant une maison avec Christopher, pensant y couler quelques jours tranquilles après sa précédente enquête. C’est sans compter sur le Ministre de l’Intérieur norvégien qui la réclame pour une affaire de haute importance. Sarah se retrouve quelques heures plus tard sur une petite île au Nord de la Norvège, par une nuit glaciale, à tenter de comprendre une scène de crime particulièrement étrange et dont la victime ne lui est pas inconnue.

Nicolas Beuglet nous livre ici un thriller particulièrement haletant, que le lecteur aura du mal à lâcher avant la toute fin. Je n’ai pas lu le premier tome, ça ne m’a pas empêchée de m’immerger dans l’histoire dès les premières pages.
Et de la Norvège au Liban, c’est dans une véritable course contre la montre que l’auteur nous entraine à toute vitesse.
En toile de fond, une certaine histoire de l’inconscient collectif qui fonde l’humanité.

L’écriture addictive de l’auteur nous prend par les tripes, pas seulement à cause d’un meurtre à élucider mais aussi parce qu’on veut comprendre le fondement même du complot dont il est question, en découvrir les arcanes. Saluons particulièrement le travail de recherche de Nicolas Beuglet qui nous fait douter tout le long de la véracité ou pas des théories que ses personnages échafaudent et qui nous parlent au quotidien. Difficile d’en dire plus sans déflorer l’intrigue pour les prochains lecteurs.

Un vrai coup de maître !

Chronique de Priscilla

Me voilà réconciliée avec Nicolas Beuglet !
Si son premier livre Le cri, encensé par beaucoup, ne m’avait pas spécialement plu… J’ai dévoré et adoré Complot.
Une chose que je ne peux pas retirer au talent de l’auteur, quel que soit le livre, c’est sa capacité à donner un rythme à ses intrigues dignes de très bons films. 

Ce qui m’a fasciné dans Complot c’est que le sujet tourne autour d’un thème qui m’est cher: la place faite aux femmes dans la société. Société d’hier et d’aujourd’hui.
Et c’est ce sujet, propre à enflammer les discussions et déchaîner les passions, qui font de ce  » simple » thriller une pépite. 
Sans compter qu’un thriller capable de faire réfléchir et s’interroger sur un sujet aussi important, ça ne se refuse pas !

Et j’ai été d’autant plus sensible à ce livre qu’au-delà du thème choisi il y a aussi la justesse et la clairvoyance dont l’auteur fait preuve dans sa façon de l’appréhender… ça force le respect. 


À lire ! Vite ! 🙂

Chronique de Sofinette13

Deuxième opus de Sarah, l’enquêtrice norvégienne et Christopher, le journaliste français. La Première Ministre norvégienne est retrouvée assassinée sur son île déserte, selon un rituel macabre qui va mener Sarah et son compagnon sur la piste d’un mouvement masculiste qui veut empêcher la révélation que veulent faire au monde entier la Première Ministre et ses comparses.
J’ai bien aimé le début de ce livre, où on retrouve les bons ingrédients du « Cri » : suspense, rythme effréné, écriture fluide et agréable. Par contre, pour moi, ça a commencé à se gâter vers la moitié du livre quand c’est parti sur une théorie alambiquée ésotéro-féministe. Même si le raisonnement est interpellant, je ne m’attendais pas à cela. Cela reste quand même une lecture agréable.

Chronique de Sally Rose

Une inspectrice norvégienne est appelée en renfort sur une scène de crime. Sa réputation la précède : froide, terriblement efficace.
Cette mission l’emmènera jusqu’au Liban et lui fera découvrir le travail de trois femmes qui ont sacrifié leurs vies pour des études politiques, scientifiques et spirituelles dont les conclusions vont révolutionner le monde.
Enfin… si on les laisse parler. C’est pourquoi Sarah se lance dans une course contre la montre pour empêcher une organisation de les tuer pour les faire taire. Car une partie de l’humanité pourrait avoir fort à perdre par ces révélations.
Un thriller plutôt original dans ses fondements et que j’ai trouvé beaucoup plus intéressant et concret que l’opus précédent (Le Cri).
Un propos féministe dans un livre écrit par un homme et ça tient la route. Chapeau !

Le mot de Sally Rose

Avec cette lecture, je conseille le thé Cool winter de Fruit-tea (code PROMO sur la page Les Partenariats)

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s