Rêves de machines de Louisa Hall

Chronique de Kadeline

Dans rêves de machine, on retrace à travers les siècles une histoire possible de l’intelligence artificielle. Niveau temps, on part de loin car on commence avec Mary sur l’un des premiers bateaux de colons à destination des Amériques. Cela laisse perplexe de remonter si loin dans le temps, bien avant les ordinateurs mais c’est justifié. Et l’on s’arrête aux alentours de 2160 en parlant des conséquences du développement de l’IA.
Le sujet me plaisait énormément et ça partait vraiment bien mais au fur et à mesure que je tournais les pages ça s’est délité. Clairement je suis allée au bout pour pouvoir en parler au club de lecture sinon je me serais arrêtée au 2/3 maximum. 
Je reconnais qu’au niveau littéraire il y a eu de l’idée et du travail qui mérite de s’y attarder mais niveau histoire et rythme ce n’est pas terrible. On suit 5/6 personnages, chacun vit à une période différente, chacun a une façon de s’exprimer qui lui est propre mais aussi un style d’écrit personnel (compte rendu d’audience, dialogue, lettre…). C’est une sacrée prouesse de réussir un tel exercice. On sait toujours exactement qui parle et à quelle période on est. Mais cette force est aussi son principal défaut. Qui dit plusieurs styles et narrateurs, dit préférence. Il y a des passages où l’on accroche et d’autres non. Mary sur son bateau écrit un journal intime sous forme télégraphique ça m’horripilait de ne pas avoir de phrases construites ni cohérence dans un même paragraphe. Les dialogues entre une IA et une jeune fille qui avait une poupée très aboutie niveau IA c’était génial et les lettres d’Alan Turing aussi mais les autres au bout d’un moment je n’avais plus envie de les suivre et ils représentaient un grande partie du texte.
Outre l’IA, un autre fil conducteur est présent : le deuil et son acceptation. Chaque personnage vit une perte que ça soit un vrai décès ou l’éloignement d’un proche pour différentes raisons.
Je suis heureuse d’avoir découvert ce texte pour sa prouesse technique et sa qualité littéraire mais niveau histoire il y a vraiment un problème de rythme et d’inégalité des personnages.




Cette lecture valide :

A propos du livre :

Résumé : 1663, la jeune Mary Bradford fuit l’Angleterre avec sa famille pour le Nouveau Monde. À bord de leur navire, elle fait la connaissance de l’époux à qui ses parents la destinent. 1928, Alan Turing planche sur le fonctionnement du cerveau et de l’esprit humain. 1968, Karl Dettman crée le logiciel de discussion MARY. Il rencontre un succès immédiat auprès de son épouse qui lui consacre toutes ses nuits. 2035, la petite Gaby est au plus mal. Comme bien d’autres enfants, elle s’est vu confisquer le robot avec lequel elle avait noué des liens privilégiés. 2040, Stephen R. Chinn purge sa peine pour avoir conçu des poupées dotées d’une conscience si performante qu’elles ont complètement anéanti les relations sociales entre les adolescents de toute une génération. À travers les siècles et les continents, ces cinq voix s’entremêlent et tissent une histoire de la création de l’intelligence artificielle. Dans ce brillant roman, Louisa Hall nous propulse au cœur d’un futur dangereusement proche où les robots sont plus sensibles que leurs créateurs, posant une question essentielle : qu’est-ce qu’être humain ? Louisa Hall est née en 1982. Originaire de Philadelphie et diplômée de Harvard, elle a également suivi des études de médecine et de lettres. Elle est actuellement professeur à l’université de l’Iowa et à la Western Writer in Residence de l’université du Montana.

Roman de 432 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Kadeline. Malgré tes réserves, je me laisserais bien tentée par le sujet 🤔

Avec cette lecture, je conseille le thé Sélection de Baies de Fruit-tea (code PROMO sur la page Les Partenariats)

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s