L’Art délicat de rester assis sur une balançoire d’Emmanuelle Urien

Chronique de Maggy

Si la vie à deux peut être comparée à une balançoire à bascule, de celle qu’on trouve dans les plaines de jeux, on peut dire que Pauline a lourdement chuté quand Yann, son mari, l’a quittée il y a plusieurs mois. Envahie par la « doulhaine », elle tente de reprendre sa vie en mains; pour ses trois enfants d’abord, pour elle ensuite. Et si elle se contentait de se convaincre que Yann est mort, tout simplement ? Est-ce que ce ne serait pas plus facile de l’oublier ?

C’est avec une plume assez sarcastique par moment, qu’Emmanuelle Urien nous présente son héroïne. Les pensées de la jeune femme auxquelles nous avons ainsi accès sont bien souvent savoureuses et font germer un grand sourire alors que le propos est assez difficile puisqu’il s’agit de la tentative de reconstruction d’une femme après une séparation à laquelle elle ne s’attendait pas.
Le rythme est enlevé, les chapitres sont courts, les dialogues sont amusants… et pourtant, à un moment, le récit m’a échappé et je n’ai pas du tout adhéré à la fin proposée. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spolier mais je suis assez déçue par cette lecture pourtant prometteuse.

Cette lecture valide :

La lettre U du défi Abécédaire

A propos du livre :

Résumé : La vie de Pauline, comme celle de tout le monde, est faite de hauts et de bas. Et justement, elle vient de tomber de très haut : son mari – jusque-là l’homme idéal – l’a quittée pour sa meilleure amie. Sans doute pas de quoi sombrer, mais assez pour souffrir et cogiter. La garce venant de mourir bêtement assassinée, toute vengeance est exclue. Pauline voudrait oublier ce vaudeville, mais comment faire le deuil d’un homme vivant ? Facile : il suffit de décréter qu’il est mort. Et surtout, de l’expliquer clairement à l’intéressé…

Roman de 224 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Maggy. À découvrir 🤗

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s