De la Ciguë pour les vêpres de Peter Tremayne

Chronique d’Audrey

Recueil de nouvelles qui s’inscrit dans la série Fidelma de Cashel de Peter Tremayne, légiste irlandaise du haut Moyen-Age. Un recueil que je ne recommande pas si vous ne connaissez pas la série mais plaisant si au contraire vous la connaissez bien. L’auteur nous offre ici une Fidelma toute à ses énigmes, avant que ne commence la série mais également pendant. Une quinzaine de nouvelles dans lesquelles vous retrouvez les thèmes habituels de la série : la place de la femme dans cette société irlandaise, les différences entre la vision romaine et la vision irlandaise du christianisme, l’aspect politique du pays irlandais ainsi que ses voisins à l’époque du haut Moyen-Age. Cette série nous montre une Irlande d’une incroyable modernité avec un personnage plein de fougue.


Pour ce qui est du format nouvelles, ce n’est pas ce que je préfère et c’est peut-être le bémol de ce titre. Avec les nouvelles, j’ai du mal à rentrer dans l’histoire, à ne pas entrevoir la chute. De plus, Peter Tremayne a réutilisé par endroits des mécanismes utilisés dans ces romans, ce qui nous enlève quelques surprises. 


Pour autant, certaines nouvelles m’ont vraiment plu. La nouvelle éponyme, De la ciguë pour les vêpres, présente une chute assez incroyable. De même pour Invitation à un empoisonnement, qui en plus de la chute, nous offre un huis-clos digne d’Agatha Christie. Ambiance de huis-clos un peu morbide qu’on retrouve également dans Une sinistre abbaye. D’autant qu’on en apprend plus sur une certaine forme de christianisme, à faire frémir! Enfin, Un cantique pour Wulstan nous montre une énigme des plus réussies !

Cette lecture valide :

A propos du livre :

Résumé : Des nouvelles de Fidelma de Kildare, princesse d’Irlande, religieuse et avocate auprès des Brehons d’Eirann. Tirant parti de la popularité des romans de Sœur Fidelma, Peter Tremayne signe quinze nouvelles avec l’inimitable et résolue détective Sœur Fidelma, religieuse et éminente avocate des tribunaux d’Irlande. Quinze intrigues policières, strictement chronologiques, qui permettent aux fervents lecteurs de combler les vides laissés entre les romans. Dans chaque histoire, Fidelma fait preuve de son habituel don et de son instinct pour mener les enquêtes, sous l’ancien système de lois Brehon en Irlande. Un trésor de petites pierreries pour les adeptes des mystères historiques.

Recueil de 464 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Audrey. Cela me donne envie de découvrir cet auteur 🤗

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s