Incarner l’État d’Émilie Blot

Chronique de Laehb

Ce roman est-il pure fiction ou a-t-il vocation à dénoncer un petit peu le fonctionnement de notre belle politique nationale ? La politique ne m’intéresse pas, je n’arrive pas à y voir de l’idéalisme mais seulement de l’opportunisme.
Quand un fonctionnaire parisien est parachuté sous-préfet en pleine campagne, au fin fond de la Corrèze, vous imaginez bien qu’il va devoir se mettre au pas. Il est prévenu, il y a des personnes à bichonner, à brosser dans le sens du poil.
De petits arrangements entre amis, emplois fictifs, de coups bas en déconvenues, les valeurs républicaines sont largement foulées.
J’ai déjà suffisamment la haine, surtout en ce moment, je n’ai donc pas réussi à transformer ce soit disant fictionnel en distrayant même si cette critique acerbe est bien jubilatoire pour finir en apothéose.

Cette lecture valide :

La consigne n°6 du défi Les Rougon-Macquart

A propos du livre :

Résumé : Parachuté au cœur d’une ruralité dont il ignore à peu près tout, Antoine Duplanquier rejoint la prestigieuse administration préfectorale de l’arrondissement d’Ussel, Haute Corrèze. Notre jeune commis va faire sur le tas l’apprentissage du drôle de métier de sous-préfet, où parfois le rocambolesque le dispute à l’absurde.

Roman de 192 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Laehb. À découvrir 🤗

Publicité

2 commentaires sur “Incarner l’État d’Émilie Blot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s