Mamie fait sa valise de Gwladys Constant

Chronique de Ptitmousse

C’est sympathique, drôle et original, quelques réflexions sont bien senties.
Un bon petit moment de lecture, sans pour autant que ça soit bouleversant ; je ne crois pas qu’il en restera beaucoup…

PS : grosse alerte ! Il est très dangereux pour eux de donner du pain aux canards et cygnes 😟
PS2 : les nausées de femmes enceintes ne sont pas parce que le bébé appuie sur l’estomac.

Cette lecture valide :

À propos du livre :

Résumé : Mamie, elle en a marre ! Mais de quoi ? De Pépé Hubert… mais surtout d’être la boniche. Et vas-y que je m’occupe du linge sale, de tout nettoyer, de faire la popote ! Puisque c’est comme ça, Mamie se barre ! (et part s’installer chez sa fille). Armand, lui, il est plutôt content de voir débarquer sa grand-mère. Elle est drôle puis avec elle, il peut faire plein de trucs qu’il a pas le droit habituellement. Mais l’amour est-il vraiment mort entre Mamie et Pépé ? Pépé va-t-il se reprendre en main ? Va-t-il reconquérir son grand amour ? Armand aimerait bien mais pour ça, Pépé Hubert va devoir sérieusement se remuer…

Roman de 80 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Ptitmousse. À découvrir 🤗

L’Épouvantable bibliothécaire de Anne-Gaëlle Balpe et Ronan Badel

Chronique de Kadeline

L’épouvantable bibliothécaire est un roman 1ère lecture plutôt sympathique même si mon ressenti global est mitigé.
 Suzanne est une petite parisienne obsédée par les livres. Elle est envoyée à la campagne pour les vacances mais avec interdiction d’emmener des livres car elle doit prendre l’air. Pour elle, il n’y a rien de pire. Heureusement, pas loin de la ferme, elle voit un bâtiment qui est une bibliothèque. L’appel de la lecture est le plus fort, elle s’y rend mais ce qu’elle découvre n’est pas ce qu’elle cherchait et là commence l’aventure. Il y a des très bonnes choses dans ce petit roman, c’est très drôle, c’est fun, les personnages sont attachants et on a des illustrations très réussies. Il a un gros potentiel mais une chose m’a agacée. On est sur un roman contemporain, sorti en 2020 et on continue à dénigrer les habitants de la campagne. Se moquer à ce point et de cette façon c’est vieillot, c’est daté. Il en va de même avec l’opposition Paris/province qui atteint des sommets faisant penser aux années 1950. Comment peut-on encore créer aujourd’hui un personnage comme celui de la tante de Suzanne ? Est ce vraiment crédible d’avoir une agricultrice jeune qui vivrait de manière tellement reculée qu’elle ne sait pas dire téléphone portable ?
C’est une lecture abordable que l’on peut recommander aux jeunes lecteurs qui ne sont pas encore des gros lecteurs pour les lancer vers la lecture.

Cette lecture valide :

A propos du livre :

Résumé : Pour Suzanne, les vacances s’annoncent catastrophiques : deux semaines chez sa tante, en pleine campagne, loin de ses livres chéris… l’horreur ! Heureusement, une fois sur place, elle découvre qu’un vieux manoir abrite une bibliothèque. Mais on la met en garde : l’endroit est hanté et, surtout, la bibliothèque déteste être dérangée ! D’ailleurs, c’est simple, personne n’y va. Jamais.

Roman de 224 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Kadeline. J’adooore la couverture ! 😂

Guenon de Pierre-Antoine Brossaud

Chronique de Claire

Manon est élève en classe de 3ème. C’est une jeune fille très discrète qui essaye de passer inaperçue. Ses camarades l’appelle la guenon ou d’autres noms, mais jamais par son prénom qui est Manon. Elle n’ a pas d’amis. Elle est toujours toute seule. En cours elle ne participe jamais et elle a des notes moyennes. Lors d’une réunion parents-professeurs, la prof principale dit à la maman de Manon qu’ « elle a du potentiel et ne l’ exploite pas ». Manon en fait, met des fautes délibérément pour ne pas être traitée d’ intello.
Même dans sa famille Manon ne s’exprime pas. Personne n’est au courant de ce qui se passe au collège. Il y a un jeune homme qui emménage près de chez elle. Ils se lient d’amitié. Grâce à cette rencontre, peut-être que Manon va s’ ouvrir. 
L’auteur parle du harcèlement scolaire. Sujet qui commence à faire parler depuis quelques temps. le harcèlement grandit au fur et à mesure de l’ histoire avec même des scènes choquantes. Le harcèlement de la jeune fille dure depuis l’école primaire. Personne ne dit rien et n’intervient pour l’aider à s’ en sortir.
La fin du roman est très déroutante.

Cette lecture valide :

La lettre B du défi Abécédaire

A propos du livre :

Résumé : Au collège, on la traite de guenon. Parce qu’elle est grosse, Manon, c’est une bonne élève de 3e effacée, qui ne trouve sa place nulle part. Alors elle nous raconte, d’une voix naïve et bouleversante, comment elle fait pour survivre dans la communauté des ados, son admiration pour sa  cousine parfaite, le garçon qu’elle finit de rencontrer. Comment vivre dans un corps qu’on n’aime pas ? Un premier roman bouleversant écrit par un enseignant en lycée professionnel, très au fait de la violence des rapports, à l’adolescence.

Roman de 206 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Claire. Il est important que de tels ouvrages soient à la disposition des enfants et des adolescents, le harcèlement scolaire fait des ravages 😒

Anna, Journal D’Un Cygne – Premiers Pas À L’École De Ballet – Tome 1 de Sandrine Beau

Chronique de Ptitmousse

Lecture rapide et très agréable !
Pour commencer, ça doit être mon âme d’enfant qui parle mais j’ai beaucoup aimé les quelques illustrations disséminées. Elles font très roman d’enfant à l’ancienne, comme les anciennes collections de la bibliothèque Verte le faisaient, et j’ai adoré cette petite madeleine de Proust. En plus, elles étaient douces et belles.En fan absolue de notre cher sorcier, je n’ai pu m’empêcher de voir un petit côté Harry Potter (rentrée dans un monde inconnu, nouveaux amis, nouvelles matières). J’ai donc fort apprécié. En plus, il y avait du suspense ; Anna va-t-elle être sélectionnée pour la deuxième année, qui sera choisi pour le ballet de l’impératrice ? Enfin, on ne peut nier que l’aspect historique était intéressant. Déjà parce qu’il m’a permis de connaître (du moins commencer à connaître) cette danseuse dont je n’avais jamais entendu parler (honte à moi!), ensuite parce qu’on y trouve quelques aspects de la vie en Russie à cette époque (pauvreté de certains, grippe « russe » pour laquelle je me suis renseignée du coup, et j’adore qu’un livre me renvoie vers des infos à fouiner).Ce qui est certain : ils savent y faire : Sandrine Beau pour nous laisser l’envie de lire la suite, Play Bac pour l’envoi de ce livre dans le cadre d’une Masse Critique Babelio, « cadeau empoisonné » qui me donne juste envie d’acheter tous les tomes suivants 😉



Cette lecture valide :

La consigne n°16 du défi Les Expressions gourmandes

A propos du livre :

Résumé :  « Cher journal, J’ai pris la décision de te raconter ma vie parce qu’elle va prendre un tournant incroyable et complètement fou. Je m’appelle Anna Pavlova, j’ai dix ans et, dans deux jours, j’entrerai à la prestigieuse École Impériale de Ballet de Saint-Pétersbourg. » Dans cette nouvelle série, Anna confie tout à son journal ! Sa passion pour la danse, les leçons avec Mme Korsakov, la préparation de l’examen d’entrée… et ses premiers pas à l’école de ballet. À travers ce récit historique, c’est la vie de la grande héroïne Anna Pavlova qui est raconté. Reconnue comme la plus grande ballerine de tous les temps et illustre interprète de la Mort du Cygne. En bonus : un joli marque-page en forme de chausson et une double-page documentaire, sur la vraie Anna Pavlova

Roman de 128 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Ptitmousse. Idée cadeau ! 🤗

Les Lettres Volées de Silène Edgar

Chronique de Kadeline

Dans les lettres volées, on suit la fille de Madame de Sévigné qui doit faire ses premiers pas dans le monde. C’est très bien écrit et agréable à lire, l’histoire tient la route mais clairement ce n’était pas pour moi. Du point de vue historique, c’est très intéressant d’avoir un texte pour enfant qui présente à quel point la vie à la cour et dans les salons était complexe, codifiée et pleine de faux semblants. De ce point de vue c’est une réussite mais le pendant de ce parti pris est qu’on peut très vite s’ennuyer. Tout tourne autour des « guéguerres » de pouvoir implicites et de la façon d’être bien préparé à ce monde d’apparence. Il ne se passe pas grand chose à part une liste d’échecs et d’inconvenances. Je recommande pour l’illustration des codes de cour et des conséquences si on n’est pas bien préparé à ce monde d’apparence trompeuse mais sinon attention à l’ennui.

Cette lecture valide :

A propos du livre :

Résumé : 1661, Mademoiselle de Sévigné au temps du Roi-soleil. Pour ses quatorze ans, Françoise de Sévigné, fille de Madame de Sévigné, est invitée à son premier dîner avec la noblesse. La jeune fille doit éblouir les convives par sa vivacité d’esprit autant que par sa beauté. Mais ce milieu est impitoyable, et le moindre faux pas peut ruiner sa réputation et celle de sa mère.  Cette mère parfaite qui cache un secret qu’il faut à tout prix préserver.  Entre ragots, manigances et compliments à double sens, Mademoiselle de Sévigné va mener l’enquête et apprendre les règles de ce monde qui s’ouvre à elle…

Roman de 309 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Kadeline. Autant lire la vraie correspondance de Madame de Sévigné et notamment les lettres à sa fille, vraies chroniques de la 2ème moitié du 17ème siècle et témoignage d’un amour maternel touchant bien que débordant

Moon Brothers de Sarah Crossan

Chronique de Kadeline

Quand un petit frère laisse sa vie de lycéen et ses vacances en plan pour partir au fin fond du Texas passer un dernier mois avec son frère, on obtient moon brothers.
Moon brothers ne sera pas mon roman préféré de Sarah Crossan mais c’est malgré tout une excellente lecture.
Le thème du frère condamné à mort m’a moins parlé. Il n’y a pourtant pas eu moyen de le lâcher. L’écriture de Sarah Crossan et la traduction par Clémentine Beauvais, encore une fois, ça fonctionne avec moi. Les vers libres confèrent un aspect intimiste qui nous plonge dans la tête du narrateur et facilite l’immersion. Si l’histoire et sa fin sont prévisibles, la force de ce roman est dans l’écriture et le traitement du sujet. J’ai beaucoup aimé l’éventail de réactions proposé et leur évolution dans le temps. Chaque membre de la famille a un comportement assez tranché et qui lui est propre à propos du condamné au début de l’histoire. Si les comportements sont plutôt extrêmes au départ, les nuances apparaissent peu à peu de manière crédible et témoignent de la complexité des sentiments face à une situation critique.
Ce récit est tout en finesse, tout en délicatesse et pourtant il y a la mort au bout de l’histoire. C’est une façon assez douce de dénoncer la peine de mort et je trouve cette façon de faire d’autant plus puissante.
Pour celles et ceux qui comme moi, associent automatiquement couloir de la mort à la ligne verte, sachez qu’à aucun moment pendant cette lecture je ne me suis surprise à faire la comparaison. J’en ai pleuré à la fin, c’est encore une lecture numérique qu’il me faudra en papier.


Cette lecture valide :

La consigne n°22 du défi Les déductions élémentaires

A propos du livre :

Résumé : Joe Moon a dix-sept ans. Il vient de quitter New York pour aller vivre un temps au Texas. Son frère aîné, Ed, est en prison là-bas. Jugé coupable du meurtre d’un policier, il attend son exécution dans le couloir de la mort. Or, la date approche. Alors Joe veut être là, aider son frère à affronter ces dernières semaines. Car sinon, Ed sera tout seul. Mais voilà qu’un nouvel avocat reprend la défense du condamné… et il a l’air d’y croire. Joe osera-t-il espérer encore ?

Roman de 384 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Kadeline. Une bonne histoire ne suffit pas, le style est incontournable 😊

L’Envol Du Dragon de Jeanne-A Debats

Chronique de Kadeline

Un roman premières lectures qui ose traiter un sujet difficile ça fait plaisir surtout quand c’est très bien fait et c’est le cas ici. La littérature jeunesse en particulier celle à destination des plus jeunes est souvent édulcorée ou n’ose pas aborder certains sujets. C’est important d’avoir des livres qui abordent des thèmes durs ne serait-ce que dans le but d’avoir un support pour aider en cas de confrontations à un événement similaire. On suit ici Valentin, un petit garçon fan d’avions et d’hélicoptères qui rêve de voler. Il n’en aura pas l’occasion car il tombe gravement malade et il n’y a plus d’espoir à moins que… Il vit seul avec son père qui fait tout pour que la fin se passe bien et qu’il puisse réaliser son rêve d’une façon étonnante, via un jeu vidéo en réalité augmentée. A travers ce jeu, Valentin devient un bébé dragon qu’il faut faire grandir jusqu’à pouvoir le faire voler. Pour grandir sans soucis, il est pris en charge par un grand dragon. Arrivera-t-il à voler avant qu’il ne soit trop tard ? C’est une petite histoire à la fois triste et très belle. Même adulte tu finis en pleurs comme le sujet le laissait présager mais le traitement et les relations père/fils sont belles et rien que ça, ça émeut. La façon dont tous se comportent pour que le rêve soit réalisé c’est fort. Un roman à lire et à garder en tête en cas de besoin pour les plus jeunes qui seraient confrontés à ce genre de situations (camarade de classe, membre de la famille…)

Cette lecture valide :

La consigne n°31 du défi Les déductions élémentaires

A propos du livre :

Résumé : Pour « oublier » sa maladie, Valentin s’évade dans le jeu en ligne WorldOfDragons… Une réflexion inédite et subtile sur les jeux vidéos et sur la différence entre vie réelle et réalité virtuelle. « J’assure mes griffes sur la pierre luisante d’humidité. L’onyx noir est plus glissant qu’une savonnette sous mes écailles. » Dès qu’il en a l’occasion, Valentin s’immerge dans le jeu vidéo en ligne WorldOfDragons. Il devient alors Val6, un jeune dragon intrépide qui apprend à voler sous l’égide de Mentor7, un dragon beaucoup plus expérimenté. Dans ces moments-là, Valentin, qui est gravement malade, se sent vivant comme jamais…

Roman de 40 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Kadeline. Effectivement, un livre peut être d’une aide considérable pour aborder des sujets difficiles avec un enfant

L’Épouvanteur, Tome 1, L’Apprenti-Épouvanteur de Joseph Delaney

Chronique de Priscilla

Quand à la dernière page tournée tu as envie de crier « NAAAAN pas déjà !?! » c’est que tu as un bon livre entre les mains.

J’ai ADORÉ cette lecture !
On suit les premiers pas de Thomas, le septième fils d’un septième fils, dans son apprentissage pour devenir épouvanteur.

Le décor se pose, on découvre les premières créatures maléfiques et surtout se dévoilent les caractères des personnages principaux.

Cela a évidemment un côté fantastique, car a priori dans la vraie vie on rencontre peu de gobelins et de sorcières ( quoique sur ce dernier point ça reste à voir), et pourtant c’est si bien écrit que tout est crédible, presque réaliste.

L’écriture est très fluide et agréable, ça se lit tout seul. Évasion garantie. 
Je suis impatiente de lire la suite !
Ah ! Et aussi: petit détail mais j’ai adoré les petits dessins illustrant chaque début de chapitre 
Et bien sûr merci à Sally qui m’a permis d’avoir ce livre !


 

Cette lecture valide :

La consigne n°6 du défi Retournons à l’école

A propos du livre :

  • Résumé : Thomas Ward est le « septième fils d’un septième fils « . Il possède un don particulier pour voir et entendre ce que le commun des mortels ne voit ni n’entend. Il entame donc son apprentissage auprès de l’Épouvanteur John Gregory. Tom doit apprendre à tenir les spectres à distance, entraver les gobelins, empêcher les sorcières de nuire… Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, une sorcière maléfique que l’Épouvanteur gardait enfermée depuis treize ans au fond d’un puits, et l’horreur commence…

Roman de 290 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Priscilla. Jeux Lit Avec Sally te remercie pour tes contributions et je suis ravie si ce titre t’a plu 🤔

Le Blogue Du Vampire de Pete Johnson

Chronique de Priscilla

Trouvé chez Noz pour moins qu’une bouchée de pain, donc impossible de le laisser sur place :p

Et j’ai bien fait car c’est une petite lecture sympathique.

C’est l’histoire d’un jeune homme qui se découvre demi-vampire !
On suit ses premiers émois à travers la lecture de son blog. Format qui change, avec des chapitres courts et une écriture « simple ».

Le ton est léger et certaines répliques vraiment rigolotes.

Une chouette lecture qui détend !

Cette lecture valide :

La consigne n°8 du Défi Retournons à l’école

A propos du livre :

  • Résumé : Alors, comme ça, tu crois que tu es un garçon normal ? Moi aussi je le croyais. Il n’y avait rien d’étrange ou de spécial en moi jusqu’à la nuit de mon treizième anniversaire. C’est là que tout a basculé. Mes parents m’avaient depuis toujours caché un énorme et terrifiant secret qui allait bouleverser ma vie. Ils sont à moitié vampires, et il se trouve que je suis sur le point de devenir comme eux. Quel cauchemar ! Soudain, tout change. Mes canines se développent, et j’ai une envie irrésistible du sang de mon meilleur ami. J’ai même une odeur bizarre Pas facile, la vie des demi-vampires ! Mais ça n’est pas tout. Les vampires existent aussi. Et il n’y a rien de plus délicieux pour un vampire que le sang d’un demi-vampire. Les choses sont sur le point de devenir extrêmement dangereuses Le premier tome passionnant d’une série hilarante et terrifiante de l’auteur maintes fois primé, Pete Johnson.

Roman de 256 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Priscilla. Vampire, vous avez dit vampire ? Et oui, ces personnages sont aussi ceux de certaines comédies 😃

Harper Et Le Parapluie Rouge – Tome 1 de Cerrie Burnell

Chronique de Kadeline


Harper est une jeune fille élevée par sa grand-tante. Quand celle-ci part pour le travail, en la laissant chez une voisine, une chose inattendue se produit, Minuit son chat, disparaît. Ni une ni deux Harper part enquêter dans tout l’immeuble pour retrouver son chat et elle découvre qu’en fait tous les chats ont disparu. Où sont-ils ? Harper mène l’enquête avec un petit groupe d’enfants et son parapluie rouge. La petite bande est composée de personnages hétéroclites, imparfaits, de vrais enfants quoi. Parmi eux, il y a Nate, un jeune aveugle en apparence solitaire qui a une louve guide au lieu d’un chien. J’ai aimé le traitement du personnage de Nate. Premier point important à noter autour de ce personnage c’est le loup qui faisait fuir les autres enfants et isolait Nate pas le handicap. Je trouve ce choix positif pour l’acceptation de la diversité. L’autre point important pour moi c’est son rôle dans l’histoire. Pour une fois la personne handicapée physique n’est pas limitée à un rôle de réflexion. Son handicap va devenir un avantage pour une partie de l’action et ça fait plaisir surtout dans un roman jeunesse. C’est intelligent et une bonne idée de montrer qu’il y a des capacités qui sont développées pour compenser un handicap et peuvent devenir un avantage dans certaines situations. Ce petit roman première lecture est une ode à la diversité et à l’amour d’autrui. C’est doux, c’est mignon, avec une intrigue intelligente qui tient la route et bourrée de références à des contes et textes classiques. Pour ne citer que les deux plus frappantes : le parapluie magique très Mary Poppins et l’intrigue qui donne une version moderne du joueur de flûte de Hamelin version chats.

Cette lecture valide :

A propos du livre :

  • Résumé : Harper vit dans la cité des nuages avec sa grande tante Suzie. Lorsque Minuit son chat adoré disparaît, Harper sait que seule la magie de son parapluie rouge pourra l’aider à le retrouver. Il suffit de l’ouvrir pour se retrouver dans les airs, survoler la ville et voir ce que les autres ne voient pas… Commencent alors de drôles d’aventures en hauteur qui la conduisent à Minuit, mais surtout à L’Orchestre sauvage de minuit, et à son très sauvage chef d’orchestre… à partir de 7 ans


Roman de 160 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Kadeline. Encore un titre jeunesse qui fait preuve d’intelligence 👍😍