Nos bombes sont douces de Frédéric Vinclère

Chronique de Claire

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

Joris a arrêté le lycée pour se consacrer au foot. Joris participe à une journée de recrutement. C’est une des ses dernières chances pour rentrer dans un centre de formation car il a 17 ans. Il s’en sort bien sur les exercices physiques. Mais lors du match cela ne fonctionne pas. Les recruteurs lui disent qu’il n’est pas sélectionné. Joris rentre chez lui. Il a peur d’en parler à ses parents. Son oncle qui est là pour le repas se doute de quelque chose. Après le repas, son oncle Jean-Philippe vient le voir. Il lui demande ce qui ne va pas. Joris répond que le foot c’est terminé pour lui. Son oncle lui propose de venir le lendemain pour lui montrer ce qu’il fait. Le lendemain, il va rejoindre son oncle sur un parking près d’une usine. Jean-Philippe fait voir à Joris les zones de bitume où lui et d’autres personnes ont planté des fleurs. Jean-Philippe dit à Joris qu’il appartient à une association qui s’appelle les poucets. Dans certaines zones laissées à l’abandon, ils plantent des fleurs ou des potagers pour les voisins. Près de la ville, il y a une forêt qui va être détruite par un centre commercial. Ça va être la mort des petits commerces de la ville dont celui des parents de Joris qui sont fleuristes. Que va faire Joris après sa carrière de foot ? Va-t-il s’engager auprès de son oncle dans l’association ?
J’ai trouvé le livre poétique. J’aime bien l’idée que l’auteur transforme la ville avec des fleurs et des potagers pour l’embellir. Par contre je n’ai pas aimé la fin qui finit mal.

Cette lecture valide :

La lettre V du défi Abécédaire

A propos du livre :

Résumé : Alors qu’il est en passe d’être sélectionné pour intégrer un grand club de foot, Joris loupe la dernière épreuve qui lui aurait permis de devenir professionnel. Il a dix-sept ans, un avenir à reconstruire et un oncle un peu fêlé, président d’une association de guérilla jardinière dont les membres s’emparent des parkings et des terrains abandonnés pour y planter des légumes. L’ambiance est bon enfant ; jusqu’au jour où la mairie décide de construire un centre commercial à l’entrée de la ville…

Roman de 188 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Claire. A découvrir 🤗

Avec cette lecture, je conseille le thé Sélection de baies de Fruit-tea (code PROMO sur la page Les Partenariats)

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s