Le jour où le bus est reparti sans elle de Marko

Chronique de Priscilla

J’ai beaucoup aimé cette BD un brin philosophique aux dessins si doux !

Clémentine c’est la nana un peu perdue, sans aucune confiance en elle et du genre un peu fataliste.
Mais le destin s’en mêle puisqu’il met sur sa route Antoine, qu’on pourrait croire un peu perché au premier abord, qui lui fait découvrir le monde sous un autre angle de vue. 
Ponctuée de petites histoires issues de contes zens, cette BD est un vrai régal de lecture qui se savoure. 

On en sort un peu grandie et prête à se recentrer sur l’essentiel  (du moins jusqu’à ce que nos vilaines habitudes reviennent ^^).

Je la relirai très certainement ! Et je vais lire également sa suite =)


Cette lecture valide :

La consigne n°11 du défi Les Rougon-Macquart

A propos du livre :

Résumé : Le jour où le bus est reparti sans elle, Clémentine se retrouve coincée dans une singulière épicerie de campagne, loin de tout… mais jamais aussi près de trouver ce qu’elle cherche : des réponses à ses doutes existentiels. Les histoires zen d’Antoine, l’incroyable épicier, l’expérience de Chantal l’écrivain, le passage de Thomas le PDG-randonneur, vont irrémédiablement changer la vision de la vie qu’avait Clémentine. Comme chacun de ces personnages, la jeune femme va essayer de trouver son chemin vers le bonheur. Même si, comme tous les chemins, il emprunte parfois d’étranges détours…

BD de 70 pages – se la procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Priscilla. A découvrir 🤗

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s