Jusqu’à ce que la mort nous unisse de Karine Giebel

Chronique de Priscilla

Malgré le décor montagneux l’intrigue est plate.


Le début était intéressant et prometteur mais je n’ai eu aucun intérêt pour le reste.
J’ai trouvé ça complètement quelconque et passablement ennuyeux.


J’ai même du mal à croire que ce livre soit signé Giebel et qu’il ait pu recevoir un titre des lecteurs…Visiblement j’ai loupé un truc, ou alors j’ai pas lu ce bouquin au bon moment.
En tout cas c’est une grosse déception !




Cette lecture valide :

La lettre J/titre du défi Le Petit Bac

A propos du livre :

Résumé :

La montagne ne pardonne pas. Vincent Lapaz, guide solitaire et blessé par la vie, l’apprend aujourd’hui à ses dépens : la mort vient de frapper, foudroyant un être cher. Simple accident ? Vincent n’en croit rien : la victime connaissait le parcours comme sa poche. C’est un meurtre. Avec l’aide d’une jeune gendarme, Vincent mène l’enquête, de crevasses en chausse-trapes, déterrant un à un les secrets qui hantent cette vallée. Et Lapaz non plus n’est pas du genre à pardonner…

 » Ce livre est un captivant suspense psychologique avec, en toile de fond, les décors majestueux de la montagne.  » Jean-Paul Guéry – Le Maine libre

Cet ouvrage a reçu le Prix des lecteurs au festival polar de Cognac

Roman de 608 pages – se le procurer

Le mot de Sally Rose

Merci beaucoup pour ce partage Priscilla. J’ai du mal avec les écrits de cette autrice mais je ne connais pas ce roman. Il est vrai qu’un prix à Cognac pourrait m’inciter à réitérer l’expérience. A découvrir, donc 🤗

Publicité

Un commentaire sur “Jusqu’à ce que la mort nous unisse de Karine Giebel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s