JEUX LIT AVEC SALLY : Le mot « année » dans le titre

C’était le thème du club de lecture du mois de janvier

Nous étions trois à explorer le sujet

Laehb a lu

Résumé : A la fin des années 90, Joanna, qui vient de terminer ses études de lettres, s’installe à New York où elle a trouvé un poste d’assistante dans une grande agence littéraire. Chaque jour, elle quitte l’appartement minuscule et délabré qu’elle occupe à Brooklyn avec son petit-ami, Don, aspirant écrivain ténébreux et neurasthénique, pour se rendre en métro sur Madison avenue et retrouver l’antique dictaphone et la machine à écrire qui trônent encore sur son bureau. Mais aussi et surtout sa boss, une femme de tête fantasque et charismatique qui semble n’avoir d’autre préoccupation qu’un mystérieux Jerry… Hommage à la ville de New York, des cafés bohèmes de Brooklyn aux terrasses et aux lofts du Lower East Side, Mon année Salinger est aussi un récit d’apprentissage subtil, émouvant et drôle : la trajectoire littéraire et sentimentale d’une jeune femme et sa rencontre avec Salinger.

Roman de 368 pages – se le procurer

Chronique de Laehb

J’ai littéralement dévoré ce roman autobiographique, impossible à lâcher, les pages tournées à toute vitesse, impatiente de connaître la suite, comme pour un épisode d’une série américaine. D’ailleurs j’ai trouvé que ce roman serait très facilement transposable en feuilleton car regroupant tous les ingrédients nécessaires pour en faire un succès : le rêve de New-York à la fin des années 90, une jeune héroïne qui vient de finir la fac et arrive sur le marché du travail, désargentée mais au coeur de Big Apple, le «romantisme» du monde de l’édition, on en oublie que c’est un récit.
Une très jolie lecture. Merci Sallyrose de proposer des thèmes qui nous conduisent à explorer des rayonnages de librairie et bibliothèque vers lesquels nous n’allons que rarement, voire jamais. 

Réponse de Sallyrose : Merci à toi et à tous les chroniqueurs de Jeux Lit Avec Sally pour toutes les découvertes que vous m’apportez 😍

Ranine a lu

Résumé : « Au printemps 1986, le monde découvre Tchernobyl. Sous le nuage radioactif qui traverse l’Europe, trois femmes se racontent. Lucie, dans le sud de la France, se demande s’il va passer la frontière et bouleverse sa vie d’adolescente. Ludmila, dans la ville ultramoderne qui jouxte la centrale, veut croire que tout est sous contrôle dans l’invincible URSS. Ioulia, à Kiev, rêve d’indépendance et de son jeune amant français. Un moment crucial pour chacune d’entre elles, un moment crucial de notre Histoire. Trente ans après la catastrophe de Tchernobyl, Lucille Bordes se souvient de la peur, de l’attente et du silence. Dans une langue affûtée et poignante, elle dit aussi l’amour, l’engagement et le sens du sacrifice. »

Roman de 140 pages se le procurer

Chronique de Ranine

On suit différents points de vue sur la catastrophe de Tchernobyl. Une ado en France et 2 jeunes filles russes qui habitent tout près de la centrale nucléaire.
C’est passionnant. Je me suis évidement identifiée à l’ado française. (J’avais 13 ans, ce 26 avril 1986.)
On suit les vies des ces trois femmes, les questionnements, les peurs, le sacrifice des nettoyeurs, le mensonge aux populations…
C’est court, mais c’est prenant.

Sally Rose a lu

Résumé : «Où vont ces milliers de choses qui semblent nous occuper tout entier, dont on est persuadé qu’elles vont déterminer le reste de nos jours et qui, soudain, disparaissent ? Où vont ces émotions qui nous gonflent le cœur comme des ballons ? Pourquoi inventons-nous des robots alors que nous devrions inventer des cloches à souvenirs, des attrape-émotions, des filets bien serrés pour préserver ces petits riens qui tressent une vie ? En attendant, je suppose, il nous reste les livres pour nous rappeler qui nous étions…» Nathacha Appanah est romancière et traductrice. Une année lumière propose un choix des chroniques qu’elle a publiées dans le journal La Croix de janvier à décembre 2017.

Recueil de 144 pages – se le procurer

Chronique de Sally Rose


Ensemble de chroniques rédigées par l’auteure pour le journal La Croix au cours de l’année 2017.
C’est passionnant ! Elle aborde les thèmes de l’identité et de la langue avec autant de brio que d’humilité. J’ai appris beaucoup de choses sur l’Île Maurice, notamment une partie de son Histoire. J’ai passé quelques moments délicieux avec une jeune femme qui s’interroge sur les mots et les émotions qu’ils procurent.
Vite, je vais à la découverte de ses romans
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s